Articles

  • Fourniture d’un certificat médical pour l’acquisition d’armes par les tireurs sportifs

    Bonsoir à toutes et à tous,

    La Fédération Française de Tir travaille depuis plusieurs mois sur différents sujets avec le Service Central des Armes et Explosifs du ministère de l’Intérieur.

    1 – À notre demande, ce service vient de publier une lettre d’information relative à la fourniture par les licenciés de justificatifs médicaux – tampons et certificats. Ce document, que vous trouverez en pièce jointe, précise les dispositions qui régissent trois situations différentes :

    • La détention d’armes de catégories A ou B
    • La détention d’armes de catégorie C
    • La licence non assortie d’une détention d’armes

    Le ministère annonce par ailleurs que les dispositions contenues dans cette lettre d’information seront applicables jusqu’à la publication d’un nouveau décret relatif à la règlementation concernant la détention d’armes, prévue en fin d’année.

    2 – Une seconde lettre, également jointe, sera adressée aux préfectures leur demandant de tenir compte du retard dans l’arrivée des licences 2021-2022 et de ne pas pénaliser les licenciés qui n’auraient pas encore reçu la leur. Ce document confirme également les dispositions de simplification à venir : dématérialisation des licences et interconnexion d’ITAC avec le Système d’Information sur les Armes du ministère (SIA).

    Vous souhaitant bonne réception.

    Salutations sportives.

    Michel BACZYK
    Président
    FÉDÉRATION FRANÇAISE DE TIR

    Lien vers la lettre d’information du ministère et de la FFTIR.

  • Mise en œuvre du Pass sanitaire

    Suite à la parution ce 8 août dernier du décret d’application de la gestion de la crise sanitaire et suivant la circulaire 2021/25 de la FFTir, la mise en œuvre du pass sanitaire devra s’appliquer sur l’ensemble des équipements sportifs couverts (type X) et extérieurs (PA) des clubs de tir.

    Par conséquent, dès la réouverture du CTSM le 28/8/2021, vous devrez présenter à votre arrivée votre Pass sanitaire au permanencier qui se chargera de faire la vérification de sa validité au moyen de l’application TousAntiCOVID Vérif.

    L’accès au stand 10m, de type X, est soumis à traçabilité. Pour y accéder, vous devrez scanner le QR code depuis l’application Tous Anti COVID à l’aide de votre Smartphone. A défaut, un cahier de rappel sera mis à disposition pour assurer le suivi.

    Sont exemptés provisoirement de la présentation du pass sanitaire :
    – Les bénévoles et salariés de l’association jusqu’au 30 août 2021: application du décret au-delà de cette date.
    – Les mineurs jusqu’au 30 septembre 2021: obligatoire pour les 12-17 ans et application du décret au-delà de cette date.

    • Qu’est ce que le Pass sanitaire ?
      • Un schéma vaccinal complet
      • Un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 h
      • Un certificat de rétablissement de la Covid -19
    • Port du masque
      • Le port du masque n’est pas obligatoire pour les personnes ayant accédé aux établissements sportifs au moyen du Pass sanitaire. Son utilisation reste une mesure barrière efficace qui est conseillée.
      • Le port du masque peut toutefois être rendu obligatoire soit par arrêté préfectoral soit par décision de l’exploitant ou l’organisateur.
    • Pas de limitation de participants (sauf arrêté préfectoral) quel que soit le lieu de pratique (ERP X, ERP PA, espace public).
    • Pour les spectateurs, Pass sanitaire obligatoire dès la 1re personne et respect des gestes barrières.
    • Restauration, buvette : Protocole Hôtel Café Restaurant (HCR) applicable.
  • 2021 FFTir Communication circulaire Certificat médical

    Mesdames, Messieurs, Chers amis,

    La FFTir étant l’une des fédérations à contraintes particulières (Article D231-1-5), nous devons conformément au code du Sport mettre en application les règles s’appliquant au certificat médical.

    Celui-ci est obligatoire chaque saison pour obtenir une licence de la Fédération Française de Tir dans les cas suivants :

    • Création d’une nouvelle licence que ce soit pour un adulte ou un jeune demandeur
    • Renouvellement d’une licence pour un adulte ou un jeune déjà licencié

    Le Gestionnaire de l’association devra valider la case dans l’intranet ITAC.

    Remarques :
    La délivrance de la licence étant obligatoirement soumise à la présentation du certificat médical, il ne serait pas nécessaire de présenter un justificatif lors des championnats.

    De même, le tampon médical au dos de la licence n’est plus une obligation du fait de la possession du certificat médical.

    Un certificat médical antérieur de moins de trois mois est considéré comme valide pour la prise de licence de la nouvelle saison.

    Bien sportivement

                                                                                                              Michel BACZYK

                                                                                                               Président FFTir

  • Rappel des horaires d’ouverture pour les membres du CTSM et ATI220

    CTSM :

    • Mercredi :    de 14 h à 19 h : 10 m et de 15 h à 18 h : 25, 50 m
    • Samedi :      de 14 h à 18 h : 10 m et de 15 h à 18 h : 25, 50 m
    • Dimanche : de 10 h à 12 h – Tir à 10 m uniquement

    ATI220 : 10m uniquement

    • Mercredi :    de 14 h à 19 h
    • Samedi :      de 14 h à 18 h
    • Dimanche : de 10 h à 12 h

    Pour tous les membres (CTSM et ATI220) : suivant les directives de la FFTir, le stand 10m est ouvert depuis le 19 mai uniquement pour les mineurs et sera ouvert à tous à partir du 9 juin.

  • Tirs contrôlés au CTSM

    Concernant l’arrêté du 28 avril 2020 (NOR : INTA1933589A) fixant le nouveau régime de la délivrance des avis préalables par la Fédération Française de Tir, je vous prie de bien vouloir prendre connaissance de la position du CTSM pour son application.

    Arrêté consultable sur le site de la FFTir :  https://www.fftir.org/fr/2020_communication_nouveau_regime_de_la_delivrance_des_avis_prealables 

    Le comité directeur du CTSM n’a pas prévu de modifier son règlement intérieur, en particulier le paragraphe 7.2 – Demandes d’acquisition ou de renouvellement.  

    En résumé, les obligations et la responsabilité des détenteurs de catégories B restent inchangées. 

    Pour rappel, extrait des paragraphes 7.2.1 et 7.2.2 du règlement intérieur V1.4 du CTSM : 

    7.2 ARTICLE – DEMANDES D’ACQUISITION OU DE RENOUVELLEMENT
    7.2.1. Tout membre de l’association désirant acquérir une arme sous contrôle administratif, catégorie B ou renouveler son autorisation en vue de la pratique du tir sportif doit remplir les conditions suivantes : 

    (a) pour une première acquisition :

    • Etre majeur
    • Etre licencié depuis plus de six mois au C.T.S.M d’ECOMMOY
    • Fréquenter le stand de façon assidue
    • Posséder la licence de l’année sportive en cours qui doit être visée par un médecin (attestant de ce fait la non contre-indication à la pratique du tir sportif)
    • Avoir satisfait au contrôle des connaissances et obtenu son carnet de tir, ce carnet de tir doit être validé par 3 tirs de contrôle espacés de 2 mois avec une arme de l’association en présence d’une personne habilitée à valider les tirs.

    (b) pour une acquisition supplémentaire ou un renouvellement :

    • Le carnet de tir doit être validé en année calendaire, c’est à dire 3 séances contrôlées de tir par an au minimum, espacés chacune de 2 mois minimum
    • Le carnet de tir ne doit pas présenter d’interruption dans la validation des tirs contrôlés
    • Les autres conditions sont les même que pour une première acquisition.

    7.2.2. Le tireur sollicitera l’avis favorable du Président de l’association. Pour cela, il lui adressera directement les éléments suivants :

    • Une photocopie recto/verso de la licence en cours de validité, tamponnée et signée par le médecin et par le tireur
    • Une photocopie recto/verso du carnet de tir à jour des contrôles
    • Une enveloppe timbrée et adressée pour le retour
    • Un descriptif du renouvellement ou de l’acquisition envisagée

    Tout tireur ne répondant pas à ces pré-requis, ne pourra prétendre à recevoir une demande d’avis préalable validée par le président de l’association, celle-ci sera automatiquement rejetée. Le licencié devra alors se rapprocher du service compétent de la préfecture et éventuellement d’un armurier pour la mise en dépôt de son matériel.